Injections d’acide hyaluronique à visée esthétique : médical or not médical ?

Injections d’acide hyaluronique à visée esthétique : médical or not médical ?

Depuis le début de l’année 2022, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a reçu de nombreuses plaintes à propos d’effets indésirables faisant suite à des injections d’acide hyaluronique à visée esthétique. Elle a donc décidé de rappeler la réglementation applicable…

Injections d’acide hyaluronique à visée esthétique = acte médical !

L’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a noté une recrudescence de plaintes à propos d’effets indésirables par suite d’injections d’acide hyaluronique à visée esthétique allant jusqu’à des infections graves ou des nécroses de la peau.

Ils sont dus, la plupart du temps, à des pratiques non conformes, telles qu’un non-respect des conditions d’hygiène ou une injection mal réalisée. Non-conformités qui surviennent car, très souvent, ce ne sont pas des médecins qui réalisent les injections.

Or, comme le rappelle l’ANSM, seuls les médecins sont autorisés à les réaliser.

Notez que dans un cadre thérapeutique, comme le « traitement d’une pathologie bucco-dentaire », les chirurgiens-dentistes peuvent aussi réaliser une injection d’acide hyaluronique.

Par ailleurs, l’ANSM rappelle également que ces injections nécessitent une information éclairée de la personne qui la reçoit sur les effets et les risques encourus. De plus, la traçabilité du produit injecté doit être assurée par le praticien (type, marque, numéro de lot).

Source : Actualité de l’ANSM du 11 juillet 2022

Injections d’acide hyaluronique à visée esthétique : médical or not médical ? © Copyright WebLex – 2022



Generated by Feedzy